News

Soyez informés

19 août

3 mois

Assemblage de quelques panels pour la boutique

Bonjour !

Le temps était venu ce week-end de produire quelques modules supplémentaires pour remplir le stock de la boutique.

Je voulais partager un peu le processus avec vous afin que vous puissiez voir ce qu'implique la fabrication de vos modules Swiss-made !

Préparation pour le stencil

Le stencil (ou pochoir) est la première étape du processus. Le but ici est de déposer de la pâte de soudure sur les panels bruts à travers un pochoir en acier inoxydable.

À l’aide d’un racloir, la pâte à souder traverse le pochoir et est appliquée avec précision sur le panel de circuit imprimé.

Avant d'aller plus loin, je tiens à remercier OSH Stencils et Digi-Key Suisse pour leur service exceptionnel.

OSH Stencils produisent les stencils (pochoirs) que j'utilise pour la fabrication de vos modules. Leur qualité est parfaite et consistante, et ils offrent un très bon support.

Digi-Key Suisse fournit les composants avec lesquels je construis vos modules. Leur sélection de pièces semble infinie et toujours en stock. De plus, leur service après-vente est exceptionnel.

Je n'ai pas été payé pour dire quoi que ce soit. Honnêtement, j'adore travailler avec ces entreprises - elles sont super.

Une fois cette première étape terminée, tous les points de soudure des panels sont recouverts de pâte. La texture est similaire à celle du dentifrice, mais je ne vous recommande pas de vous brosser les dents avec...

Pick & Place

Vient maintenant la partie la plus fastidieuse : placer chaque composant sur les panneaux.

Chaque résistance, condensateur, puce IC, etc... Ils sont simplement "déposés" à leur emplacement, directement dans la pâte. La consistance et la texture "dentifrice" de la pâte maintiendront les composants en place jusqu'à ce qu'ils soient soudés.

Pour cela, j'utilise des brucelles (pincettes) et un peu de patience. Après environ deux heures, tous les composants sont en place.

Enfin... PRESQUE tous les composants :)

Certains composants ne sont pas inclus à ce stade et seront soudés individuellement ultérieurement. Ceux-ci sont les composants traversants (grands condensateurs, prises jack stéréo de 3,5 mm) et composants sensibles (mini-joystick, commutateurs, boutons) qui risquent d’être endommagés par la chaleur lors de la soudure à air chaud.

Soudure à air chaud / reflow

Une fois que les composants sont tous confortablement logés dans la pâte à souder, l'étape suivante consiste à exposer les panels à une chaleur suffisante pour que la pâte puisse reflow.

La température doit être soigneusement contrôlée pour suivre aussi précisément que possible le profil de reflow spécifié pour la pâte à souder.

J'utilise pour cela une station à air chaud Aoyue avec une buse large et un débit à basse vitesse.

Après quelques minutes, le reflow est terminé et tout est soudé à sa place. A moins d'user d'une extrême prudence durant l'application du stencil, certains ponts de soudure apparaissent presque toujours pendant le reflow.

Rework / nettoyage

Vient alors le moment de nettoyer ces ponts de soudure, ainsi que de retoucher les éventuels petits défauts résultant de l’étape de soudure par reflow.

Pour cette partie, j'utilise une station de soudage WT1010 de chez Weller tools et un peu de tresse à desouder.

Une fois chauffée, la mèche aspire comme par magie tout excès de soudure par effet de capillarité.

Finitions

Une fois que tout a été retravaillé, je peux enfin ajouter les composants restants et les souder à la main avec la même station WT1010.

Après cela, une dernière étape reste nécessaire : nettoyer les panels.

Je trempe les panels dans de l’alcool (IPA, pas de la vodka...) et les frotte délicatement avec une brosse à dents semi-douce.

Et c'est fini ! Les panels sont maintenant prêts à être séparés en modules individuels pour emballage et expédition :)

N'oubliez pas de vous abonner à la newsletter pour obtenir toutes les dernières infos !

246

12 août

3 mois

Création d'un boîtier pour le lecteur Maracas

Une fois que vous avez construit votre superbe lecteur MP3 personnalisé avec le kit Maracas, vous souhaiterez peut-être le protéger.

Vous ne voudriez pas risquer de l'endommager alors que vous écoutez votre musique pendant vos déplacements !

Je suis assez fan de l'impression 3D car elle me permet de prototyper beaucoup de choses très rapidement et facilement. J'ai donc commencé à dessiner un boîtier "générique" très primitif pour des projets basés sur la plaquette de prototypage ioProto (taille moyenne).

Le boîtier comporte de petites chevilles pour maintenir la carte en place, ainsi que des ouvertures sur tous les côtés et sur le dessus pour permettre l'accès aux connecteurs, boutons, écrans, etc...

Il s'avère que le Maracas que j'ai construit tient parfaitement dans ce boîtier et reste plus confortable à utiliser que prévu !


Le boîtier est présenté dans le wiki Dooba. Vous pouvez télécharger le fichier source pour Autodesk Fusion 360 et l'adapter à vos besoins.

Si vous ne l'avez pas encore fait, abonnez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

242

31 juil.

4 mois

Construisez votre propre lecteur MP3 portable !

Nous y sommes enfin !

Le kit Maracas tant attendu est enfin arrivé - allez voir ça dans la boutique !

Il contient tout ce dont vous avez besoin pour créer votre lecteur MP3 portable personnalisé.

La meilleure partie est que nous avons un tutoriel complet qui vous guidera à travers tous les aspects du processus de construction: assembler le matériel, écrire le logiciel et tout mettre ensemble.

Découvrez-le ici: Portable MP3 player sur wiki.dooba.io (uniquement en anglais pour le moment).

Ce kit représente un certain challenge si vous débutez en électronique, mais en suivant le tutoriel, vous devriez vous en sortir sans problème.

Améliorez vos compétences et montrez vos super pouvoirs de maker avec ce kit complet ! Les seules choses non incluses sont un fer à souder et de la soudure.

Voici quelques photos d'un exemple d'assemblage :

Contenu

Voici le contenu complet du kit :


  • ioNode

  • module décodeur mp3 Aecho

  • module de batterie LiPo Nomad

  • module de saisie utilisateur Inpad

  • Plaquette de prototypage ioProto (moyenne)

  • Écran couleur TFT 160x128

  • 2x résistances 10k Ohm


  • Fil électrique "single-core" (~ 3m)

  • Batterie LiPo

Comme toujours, n'oubliez pas de vous abonner à la newsletter pour rester à jour :)

225

26 juin

5 mois

La boutique est enfin ouverte !

Incroyable !

On pensait ne jamais y arriver... Après d'innombrables promesses "d'ouverture prochaine", "presque là", "revenez la semaine prochaine" et ainsi de suite, je suis très heureux de vous annoncer que la boutique Dooba est maintenant enfin ouverte !

Pourquoi l'attente ridicule, me demandez-vous ?

Je ne voulais pas ouvrir avant que le ioNode soit suffisamment testé. Il en va de même pour le SDK et les librairies principales. Il m'a fallu un certain temps pour rassembler suffisamment d'expérience et de feedback sur tout ça.

Ce que je voulais surtout éviter, c’était de voir les gens commencer à utiliser Dooba et quelques jours plus tard changer radicalement des choses fondamentales - je déteste personnellement ce cauchemar de changer constamment les bases mêmes d’un système, d’un framework ou d’une technologie alors que des gens essaient de s'y familiariser.

Bien entendu, cela ne signifie pas que Dooba n’évoluera pas. Le but ici est de veiller à ce que je ne repense pas complètement le SDK ou le ioNode à peine trois jours après que vous ayez commencé à jouer avec.

À quoi s'attendre pour la suite

Pour l'instant, je commence petit, juste les bases : le ioNode, quelques modules et quelques t-shirts sympas.

Je suis en train de mettre au point des kits qui vous aideront à construire des projets incroyables. En premier lieu, le kit de véhicule télécommandé et le kit de lecteur MP3 portable devraient arriver dans les prochains jours.

De plus, j'ai d'autres modules super cools à venir pour vos projets, notamment la détection de mouvement, la communication GSM/3G, Ethernet et bien plus encore!

Comme toujours, n'oubliez pas de vous abonner à la newsletter pour rester à jour :)

170

25 juin

5 mois

On avance

Re-bonjour !

Quelques nouveautés importantes...

Au cours de la dernière année, j'ai travaillé sans relâche pour améliorer l'écosystème, offrir plus de fonctionnalités, de meilleurs modules matériels. Je voulais construire une meilleure expérience Dooba sur tous les aspects.

On va couvrir ici les changements les plus importants. Nous allons inévitablement omettre certains détails, mais n'oubliez pas que tout ce dont vous avez besoin est documenté dans le nouveau Wiki Dooba.

Commençons donc avec le cœur de tout ca - l'ioNode.

Il était temps

Après presque deux ans d’utilisation, j’avais collecté suffisamment d'expérience et feedback et étais prêt à repenser l'ioNode.


Le nouvel ioNode

Le bus SPI est enfin breadboardable (format DIP), la disposition est plus pratique et l'aspect visuel est simplement plus beau :)

Un meilleur SDK

Le SDK est probablement la partie qui a le plus évolué. La liste des améliorations serait trop longue à énumérer, mais le plus important est l'addition du Système de substrate - un puissant moyen de générer les briques sous-jacentes pour n'importe quelle application avec un minimum de code. Il devient possible de "décrire" une plate-forme matérielle en utilisant une syntaxe extrêmement simple. Le SDK est maintenant également capable d'aller chercher des dépendances sur des serveurs git distants et permet la gestion des versions des dépendances.

Frameworks génériques

Avoir des drivers pour les chips ou les modules matériels est une bonne chose, mais ce qui est encore mieux, c’est d’intégrer ces drivers dans des frameworks génériques qui permettent de construire des applications comme si un système d’exploitation était présent.

Modèle de stockage générique et VFS

Grâce au nouveau système de fichiers virtuel (VFS), vous pouvez désormais accéder aux fichiers sur n'importe quel périphérique de stockage, via n'importe quel système de fichiers. Au moment où j'écris ces lignes, seul un driver FAT32 est fourni, mais je continuerai à prendre en charge davantage de systèmes de fichiers au fil du temps, et même implémenter votre propre driver de système de fichiers devient un jeu d'enfant.

Le modèle de stockage générique définit une interface commune à tout périphérique de stockage et permet l'intégration transparente de ceux-ci dans le VFS.

Un driver est déjà disponible pour les cartes SD (y compris MicroSD, etc.) ainsi que la prise en charge des partitions MBR.

Système graphique

Le tout nouveau Framework graphique permet de dessiner du texte, des formes, des tilesets et des images sur n’importe quel périphérique d’affichage.

Sockets réseau

La communication sur Internet n'a jamais été aussi facile - grâce à la librairie Sockets réseau.

Tellement facile que j'ai également implémenté une librairie HTTP, prenant en charge à la fois le mode client et serveur ! En effet, il devient possible d'héberger des applications Web sur un microcontrôleur 8-bit !

Un driver WiFi ESP8266 est également disponible pour vous permettre de vous connecter en un rien de temps.

Framework d'interface utilisateur

L’un des principaux ajouts est le framework d'interface utilisateur, Yolk.

Yolk s’appuie sur le système graphique mentionné plus haut pour créer des interfaces utilisateur graphiques (GUI) génériques sur n’importe quel écran avec seulement quelques lignes de code.

Yolk offre de nombreuses possibilités pour la personnalisation du style visuel, la conception de composants, de plug-ins ou de couches d’entrée utilisateur (input layer).

Il inclut même des utilitaires tels qu'un navigateur de fichiers générique ou une barre de status personnalisable.

Ce n'est que le début

Je voulais au moins compléter ces frameworks et fonctionnalités fondamentales avant de présenter quoi que ce soit. C'est pourquoi j'ai attendu si longtemps avant de donner le moindre signe de vie.

Cependant, maintenant que cela est terminé, je peux commencer à travailler sur les prochaines étapes pour Dooba. La roadmap (désolée, cette partie n’est pas encore publique !) contient déjà de nouveaux tickets et j’ai encore beaucoup de travail devant moi.

N'oubliez donc pas de vous abonner à la newsletter si ce n'est pas déjà fait - vous serez le premier à découvrir toutes les nouveautés !

164

25 juin

5 mois

Dooba est de retour !

Salut ! Ça fait un bail ...

Oui, cela fait presque un an que j'ai posté quelque chose pour la dernière fois ... Mais cela ne veut pas dire que j'ai dormi tout ce temps, bien au contraire !

Au cours des dernières années, Dooba a été pour moi un peu un "side-project" sans grande envergure. J'ai décidé de m'engager davantage et de pousser les choses plus loin. Pour ce faire, la première étape consistait à repenser l'infrastructure autour de Dooba.

Un poil plus sérieux

J'ai commencé à avoir l'impression que l'infrastructure de Dooba (serveurs, répos, gestion, etc.) n'était simplement pas à la hauteur.

La première tâche à accomplir fut donc de migrer de Redmine vers quelque chose de plus complet et mieux adapté.

Gestion projet et répos

Après avoir évalué certaines options, j'ai décidé d'utiliser les outils Atlassian : Bitbucket pour les répos et JIRA pour la gestion projet.

Système de documentation

L'une des principales raisons de la migration hors de Redmine était le système de documentation. Bien que les fonctionnalités wiki offertes par Redmine soient intéressantes et certainement utiles, il me fallait quelque chose de plus avancé. J'ai décidé d'utiliser MediaWiki, le logiciel hébergeant Wikipedia.

Hébergement approprié

Jusqu'à tout récemment, l'infrastructure complète de Dooba (DNS, Web, base de données, e-mail, répos, ...) était hébergée sur mon serveur dédié personnel (eresse.net).

Le prochain élément sur la liste consistait donc à trouver un hébergement approprié pour cette infrastructure. Je me suis décidé sur le VPS de OVH - un serveur virtuel dédié sur lequel je pouvais héberger le site Web (ce que vous regardez en ce moment) et le wiki.

Pour l’e-mail, j’ai finalement opté pour Google G Suite, qui permet une gestion beaucoup plus fluide à un prix raisonnable.

Prochaines étapes

Une fois que tout était en place, il était temps de nettoyer un peu les répos et de rendre les choses plus "production-ready". Le moment était venu de mettre à jour les modules, les librairies et même le SDK.

Ne manquez pas les prochaines news importantes - inscrivez-vous à la newsletter si vous ne l'avez pas encore fait!

166